Les forums du Vade-mecum

Les Annales du Disque-monde de Terry Pratchett.
 
Retour au siteAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [03/09/2008] Une "guerre" de religion anglaise?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BaronBreton
Le Patricien du site
avatar

Messages : 1398
Date d'inscription : 31/07/2007
Age : 36
Localisation : Ankh-Morpork

MessageSujet: [03/09/2008] Une "guerre" de religion anglaise?   Mer 3 Sep - 15:00

http://vade-mecum.over-blog.fr/article-22480577.html

Leïa Tortoise a écrit:
Parfois il prend à un athée atteint de la maladie d'Alzheimer de montrer l'Eglise Anglicane telle qu'elle devrait être. Dans une interview ce week-end, Terry Pratchett a déclaré au Mail on Sunday qu'il a été "élevé dans la tradition de l'Eglise Anglicane, c'est-à-dire qu'aller régulièrement à l'église ne figurait pas dans les habitudes de ma famille pour le sabbat, pratiquement tous les Dix Commandements étaient respectés par instinct et dans une ambiance générale de raison, et la bonté et la politesse prévalaient. La foi n'était jamais mentionnée à la maison, mais les bonnes actions étaient inculquées par l'exemple quotidiennement.

Ceci est très loin de l'Anglicanisme moderne, où il semble que personne ne parle même de quoique ce soit d'autre que la foi, tandis que la raison, la bonté et la politesse sont tous des signes de faiblesse et manquent d'à-propos. Je ne veux pas suggérer que ceci est une simple division entre les bons libéraux et les mauvais conservateurs. Aucun des partis ne pense vraiment que l'autre sont des chrétiens, et aucun n'est prêt à prendre du recul par rapport à ce qu'ils veulent faire parce que ça scandaliserait les autres. Certes, les choses que les libéraux veulent faire impliquent de bénir les homosexuels ou de consacrer des évêques, alors que l'enthousiasme conservateur penche plus vers le génocide.

Le leader conservateur, l'Archevêque Peter Akinola du Nigeria, a été interrogé par l'Atlantic magazine plus tôt cette année pour savoir si la Christian Association of Nigeria était responsable d'un massacre de 600 musulmans datant de 2004 dans la ville de Yelwa au nord du pays quand il était président de l'Association et tout ce qu'il put dire fut "pas de commentaire".

Akinola est un des leaders qui participent à la conférence de Gafcon à Jérusalem cette semaine, ce qui est une tentative de prendre le contrôle de tout l'Anglicanisme des mains de l'Archévêque de Canterbury. Les participants de Gafcon sont souvent décrits comme des "fondamentalistes" à cause de leur opposition à l'homosexualité fondée sur des bases bibliques - et c'est certainement vrai que le Dieu de l'Ancien Testament est plus enclin au génocide qu'à la sodomie.
Mais je ne pense pas que les appeler "fondamentalistes" soit très utile, si ce n'est seulement parce que le fondamentalisme lui-même est une entreprise incohérente. Personne ne peut réellement croire la Bible littéralement. De grands passages n'ont aucun sens littéral, et quand ils en ont ils se contredisent entre eux. Cela déconcerte les gens qui supposent que Dieu puisse être assez intelligent pour créer l'univers, mais pas pour utiliser la métaphore.


Dans n'importe quel cas, si les trois leaders de Gafcon étaient en accord idéologiquement le mouvement serait voué à l'échec. L'un d'eux, Henry Luke Orombi, de l'Ouganda, pense que les femmes peuvent être prêtres; Peter Jansen, de Sydney, pense que personne du tout ne peut être un prêtre, dans le sens où il rejette complètement l'interprétation catholique d'une cérémonie de communion. Il pense aussi que seuls des hommes doivent prendre des décisions dans l'église; la théologie d'Akinola est moins tranchée.
"Beaucoup de gens disent que je les embarrasse avec mon humilité", dit-il au New York Times.

Sans d'aucune façon vouloir démentir leur fervent sectarisme et leur haine absolument sincère envers les homosexuels, je ne pense pas que ce soit le fondement de la réunion Gafcon, bien que ce soit certainement le terrain sur lequel ils aient choisi de jeter leur défi au reste de la communauté Anglicane.

Le vrai secret du mouvement Gafcon ne se trouve pas dans sa théologie, mais dans sa culture, et ses rancoeurs. Les églises de Gafcon ont toutes été fondées par des missionnaires, et maintenant ils nous rendent la monnaie de notre pièce. Ils accusent constamment l'ouest d'arrogance culturelle pour essayer d'imposer leurs valeurs sur eux et bien sûr ils essayent d'imposer leurs propres valeurs culturelles en retour.

Ceci est bien sûr ce que les missionnaires faisaient: ils apportaient la pruderie et l'intolérance et un sens patronal de leur propre supériorité en même temps que leurs Bibles dans les régions d'où Gafcon tire maintenant sa force.

L'idée que l'Europe et même l'Amérique du Nord doivent être reconverties à une forme plus ancienne et "authentique" de christiannisme est commune à tous les gens de Gafcon. Certains d'entre eux ont même consacré des "évêques missionnaires" à l'ouest décadent. Le révérend Sandy Millar, l'évangélique anglais le plus influent des trente dernières années - c'est dans son église que l'Alpha Course fut développée - a été consacré évêque missionnaire à l'Eglise d'Ouganda.

Cette arrogance missionnaire n'est pas la seule menace pour l'église Anglicane et probablement pas la plus sérieuse. Mais c'est certainement la plus déplaisante.

Pourquoi devraient s'en soucier les lecteurs du Guardian? Après tout, nous ne sommes pas en danger de soudaines démonstrations hystériques d'homophobie, et plus l'église Anglicane succombe à ce genre de choses, moins influente elle deviendra. Mais il y a une autre dimension à la lutte de Gafcon qui concerne tout le monde dans ce pays. L'important évêque anglais qui s'est impliqué avec Gafcon est l'Evêque de Rochester, le Dr Michael Nazir-Ali, qui est aussi l'homme qui a affirmé que les musulmans n'avaient rien à faire dans les villes Britanniques et que l'Eglise devait prendre une direction plus vigoureuse contre eux. La bataille entrela décence inarticulée de l'église de Terry Pratchett et l'indécence articulée de Gafcon est aussi une bataille autour de l'attitude de l'église envers l'Islam. Les gens de Gafcon pensent-ils qu'une guerre religieuse est inévitable? Pas de commentaire.

_________________

« L'imaginaire n’est qu'une autre façon de voir la réalité. »


Le site du Vade-mecum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vademecum-dm.com
 
[03/09/2008] Une "guerre" de religion anglaise?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prochaine etape de la "guerre au terrorisme", le Pakistan?
» Chariot de guerre "homemade"
» "Blessure de guerre" (pv Calixte Telenna)
» règle "L'Art de la guerre"
» [Archive 2008] 26&27/04 - Les "Seigneuriales" de Coucy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les forums du Vade-mecum :: Vous et Nous :: News-
Sauter vers: